Climat: les Suisses veulent une transition énergétique…

Le changement énergétique en Suisse est largement accepté, montre une étude réalisée par gfs-zürich au nom de la Fondation suisse pour l’énergie (SES). La population a besoin d’un approvisionnement en terre humaine, renouvelé dans le respect de la nature et veut l’avoir demain plutôt qu’aujourd’hui. Il a accepté des frais supplémentaires.

Sur plus d’un millier de personnes interrogées en novembre 2020, 96% soutenaient la perspective de répondre aux futurs besoins en électricité grâce aux énergies renouvelables.

89,5% des répondants estiment que les énergies renouvelables devraient provenir de l’acquisition de terrains. 93% pensent que l’électricité doit être produite dans le respect de la nature. «Seulement» 65,5%, en revanche, pensent que l’électricité devrait provenir de sources bon marché.

Le soutien au changement énergétique est poussé. Lorsqu’on leur a demandé combien de temps il faudrait pour couvrir les besoins en électricité avec des sources d’énergie renouvelables, les répondants ont répondu une moyenne (médiane) à 18 ans, identique à la ligne à 2038.

Pour l’électricité provenant de la production d’électricité du pays, la médiane est de 15 ans, ce qui signifie que le court terme est 2035.

Coûts supplémentaires acceptés

Coûts supplémentaires acceptés

Aujourd’hui, un ménage moyen de quatre personnes verse 40 francs par an au réseau pour le développement des énergies renouvelables.

78% seront prêts à payer plus pour accélérer le développement de la production d’énergie renouvelable dans le pays, quelle que soit la classe de revenu.

Les répondants sont prêts à payer un prix médian de plus de 95 francs par an.

A lire aussi :   Des embryons mi-homme, mi-singe, cultivés en laboratoire