Des coronavirus encore inconnus potentiellement « très dangereux » découverts à Wuhan

Des coronavirus encore inconnus potentiellement « très dangereux » découverts à Wuhan

Voilà qui ne va pas manquer de relancer l’hypothèse de la fuite du coronavirus d’un laboratoire. 

Voilà qui ne va pas manquer de relancer l’hypothèse de la fuite du coronavirus d'un laboratoire. 

Une équipe de chercheurs a découvert plusieurs génomes inconnus du coronavirus dans les laboratoires des universités agricoles de Wuhan et Huazhong. Plus précisément, un nouveau coronavirus bêta proche de HKU5 et étroitement associé au MERS-Cov a été trouvé dans un ensemble de données cotonnières séquencées par l’Université agricole de Huazhong en 2017. A voir aussi : La NASA surveille le monoxyde de carbone des incendies de Californie. D’autres séquences de clones infectieux liés aux virus HKU4 et de l’encéphalite japonaise ont été identifiées dans le coton séquencé par l’université en 2018.

Plus troublant encore, l’un des nouveaux coronavirus bêta découverts chez une souris vient tout droit de l’Institut de virologie de Wuhan, soupçonné d’être à l’origine de l’hypothétique fuite SARS-Cov-2. «Grâce aux séquences génétiques découvertes, nous avons pu assembler des génomes complets de deux nouveaux coronavirus,» dont un «très similaire au virus Nipah», préviennent les chercheurs dans une étude pré-publiée sur le serveur arXiv.

Six dangereux virus créés en laboratoire

«La découverte de multiples agents pathogènes humains dangereux dans les laboratoires de séquençage agricole soulève des inquiétudes quant aux violations du protocole de biosécurité», préviennent les auteurs, particulièrement préoccupés par des contrôles moins stricts dans les laboratoires agricoles que dans les laboratoires agricoles. Lire aussi : Climat : Les Etats-Unis et la Chine se disent prêts à coopérer. On espère que les universités chinoises auront resserré leurs protocoles depuis l’émergence du SRAS-CoV-2.

Vous pouvez également être intéressé par ce contenu:

MERS-CoV: moins de risque de pandémie que le SRAS … a priori

H7N7, un nouveau virus aviaire potentiellement dangereux

Coronavirus: le rôle encore flou des enfants dans la pandémie

Compléments alimentaires: dangereux ou bons pour la santé?

L’Institut International Charles Darwin est situé à Puycelsi

A lire également