Des embryons mi-homme, mi-singe, cultivés en laboratoire

Des cellules humaines ont été implantées dans un embryon de singe et cultivées pendant 19 jours (Photo: CMB via Getty Images)

EMBRYON – De certaines expériences scientifiques, l’espoir est né. Autres, doutes et questions. A quelques mois d’intervalle, une équipe de chercheurs français, un autre sino-américain, a vu le jour en Chine pour des embryons exposés à des cellules afen et des cellules humaines. Une chimère pour cela, qui a vécu un peu moins de 19 jours avant leur extinction.

Les résultats, publiés dans la revue Stem Cell Reports le 12 janvier et dans la cellule le 15 avril, sont prometteurs: un tel processus pourrait permettre à nos cellules de se régénérer et de vaincre des maladies jusqu’alors incurables; ils jettent également des doutes éthiques.

Pourquoi les deux espèces se réunissent-elles ainsi? Les résultats de ces deux expériences sont un pas de plus vers la médecine régénérative. Cette discipline consiste, en somme, à cultiver des organes humains sur d’autres animaux, des cellules souches.

Guérir des maladies incurables

Guérir des maladies incurables

Les résultats de ce genre d’expérimentation pourraient à terme permettre de réaliser des greffes et de traiter autant de maladies incurables. Sur le même sujet : Météo du mercredi 17 mars : un temps variable et frais. Plus d’un million de personnes dans le monde ont besoin d’une greffe et seulement 10% d’entre elles en reçoivent une, selon l’OMS.

« Les approches chimériques pourraient vraiment être très utiles pour faire avancer la recherche médicale, non seulement dans les premiers stades de la vie, mais aussi dans les derniers stades de la vie », a déclaré l’un des auteurs de la manipulation sino-américaine, Izpisua Belmonte, dans un communiqué de presse. Publication de l’Institut Salk …

Cet article a été initialement publié sur le HuffPost et a été mis à jour.

Les prévisions météo ont été bousculées par la pandémie
A voir aussi :
Publié le lundi 29 mars 2021 à 12:04 Modifié le lundi 29…

Des embryons mi-homme, mi-singe, cultivés en laboratoire en video