LEVONS LE BROUILLARD SUR METEO AVEC SON CREATEUR WITOLD LANGLOIS – Rocaya Ramadhan – Go Out!

Non, ce n’est pas la température des prochains jours que propose le média web social-culturel METEO, mais une compilation de musique électronique. Cela ne l’empêche pas de chauffer nos oreilles et de monter en degrés. Pour ce mois d’avril, Witold Langlois, producteur genevois, DJ et fondateur de cette plateforme digitale nous propose une programmation atypique qui évoque le passé de la pop culture de l’ère Nintendo. Nous revisitons les bandes originales des célèbres jeux Super Mario Bros, Gyromite, Kung-Fu et laissons derrière nous les DJ suisses et français Owelle, Narnox, Pulgasari, Voiron, BJF, etc. manipulez-les à leur guise. Les créateurs de METEO reviennent sur le projet et ses enjeux, révélant plus d’informations sur cette programmation «cyber».

Quelle est l’actualité de METEO depuis la dernière rencontre avec la rédaction?

La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, c’était en septembre 2019 pendant trois ans METEO, vous l’avez présenté. C’était un super teaser pour la nuit suivante à l’usine. En 2020, la pandémie est arrivée, le 4ème épisode, Meteo Science Performance, qui est le projet que je mène pour la journée de la photographie à Bienne chaque printemps et dont le dernier épisode aura lieu en mai de cette année, peut voir le jour. même si tous les festivals ont été annulés. Puisque mon projet est également disponible en numérique, parce que le son est fait sur le montage vidéo lui-même à partir d’une image scientifique suisse, il est parfait. Ce qui est un miracle au début d’une pandémie! Sinon, je continue avec l’épisode Meteoké qui propose du karaoké, mais met en scène des chanteurs professionnels francophones. Un nouveau lieu a également été investi dans la mise en place d’une web radio ainsi que d’un lieu pour des interviews filmées et des concerts.

Quels sont vos défis pendant la pandémie de Covid-19?

METEO a toujours inclus des contenus éditoriaux dans l’audio et la vidéo numériques, mais ce projet a également été à l’origine d’événements entre la Suisse et la France. Événements à Paris, Genève, dans des festivals suisses comme Montreux Jazz ou La Bâtie. METEO s’est plutôt bien comporté en tant qu’organisateur de fête, mettant en avant le jeune gardien qui est apparu sur la scène de la musique électronique francophone et le fait depuis près de 5 ans. En fin de compte, le défi entourant la pandémie est de créer plus de contenu pour compenser ce manque d’événements et de fêtes.

Witold Langlois. © Margaux Corda

En quoi consiste votre nouveau projet pour METEO?

Il s’agit d’une compilation de remixes, et le concept est de croiser deux visions d’une modernité particulière de la musique, donc de reprendre des chansons très modernes pendant un temps, comme à l’époque des jeux vidéo Nintendo et de les mettre à jour. C’est finalement un croisement entre deux générations. METEO est un média Web que je crée et à cause de cela, son ADN reflète très bien mon goût. Je suis fan de la culture pop, des dessins animés, des jeux vidéo, et surtout de l’esthétique qui tourne autour d’elle, d’où ces exploits autour de la musique NES, ma première console quand j’étais enfant. C’est ma façon de rendre hommage à cette période.

Pourquoi vous souciez-vous de l’âge des TSA? Enfin, comment vous est venue l’idée d’inclure le son du jeu vidéo dans cette compilation?

Comme je l’ai déjà dit, j’aime la culture pop et tout ce qui y est lié, mais j’aime aussi l’histoire, les jeunes et les personnes âgées. Étant attiré par cette génération, je bois donc du savoir et de l’expérience des plus âgés et je reste également curieux de savoir ce qui est arrivé à la nouvelle génération. Et en passant par ces deux époques, cela me donne quelque chose de nouveau et d’original. Vous ne pouvez pas vraiment penser à l’avenir et essayer d’être l’avant-garde si vous ne connaissez pas le passé et les racines historiques. Avec cette compilation, je prends des champs de code que j’aime comme les jeux vidéo et la musique électronique, tous deux d’époques différentes. Pour moi, il y a un petit côté « OVNI » à METEO. Être anti-clan et vouloir rencontrer des gens est une façon de garder la diversité, de se mêler. J’essaie de faire jouer mes proches avec des projets sérieux mais amusants. La compilation METEO Age of ASD est une collection d’artistes de France et de Suisse, que je n’aurais pas eu l’idée de démarrer sans rencontrer Eve-Lise Blanc Deleuze, la première responsable de la distribution française de Nintendo dans les années 80. Mais comme le projet METEO dans son ensemble, METEO Age of ASD est avant tout un coup de cœur personnel.

L’article a été publié le 7 avril 2021 et est apparu sur Go Out! n ° 88

LEVONS LE BROUILLARD SUR METEO AVEC SON CREATEUR WITOLD LANGLOIS – Rocaya Ramadhan – Go Out! en video