Météo du week-end : le beau temps se confirme

Le prochain week-end, s’il présente encore une fiabilité à confirmer, pourrait être assez agréable en raison de la persistance de l’anticyclone sur les îles britanniques. Celui-ci maintient un flux de nord-est, toujours sec, avec des températures fraîches en matinée et de saison l’après-midi. Des nuages et des ondées pourraient tout de même concerner les départements pyrénéens.

La haute pression sur les îles britanniques sera suffisamment forte pour garantir un bon moment en France ce week-end. Cependant, le ciel pourrait être temporairement nuageux, voire brumeux, dans le sud, près des Pyrénées, en dehors des perturbations circulant en Espagne.

Samedi, le soleil brillera dans les régions du nord de la Loire au nord de Rhône-Alpes. En direction de la côte atlantique et de la Méditerranée, le temps s’annonce plus nuageux avec un soleil brumeux. Des nuages ​​plus menaçants pourraient se former au-dessus des Pyrénées.

Dimanche, la situation ne changera pas beaucoup avec la poursuite du temps ensoleillé dans le nord du pays, tandis que dans le sud, les averses pourraient s’intensifier davantage dans le sud-ouest et acquérir un caractère orageux.

Gardez à l’esprit que durant ce week-end, le vent d’est sera sensible dans la moitié nord de la France. C’est lui qui garantit le beau temps, mais donne parfois une sensation de fraîcheur et accentue la sécheresse des sols.

Températures saisonnières générales

Samedi matin, il fera froid au nord de la Seine avec des températures minimales comprises entre 2 et 5 ° C des Hauts-de-France au Grand Est. Il fera plus doux dans le sud de la Garonne avec une moyenne de 10 ° C. l’après-midi, les maximums montreront 16 à 18 ° C au nord de la Seine et plus de 20 ° C sur le bassin aquitain. Dimanche, les températures pourraient augmenter de 1 à 2 ° C par rapport à la veille dans le nord, approchant les 20 ° C.Dans le reste du pays, le thermomètre indiquera entre 18 et 20 ° C, peut-être moins près de la Méditerranée si un la tempête éclate. .

A lire aussi :   Science : le blob, ce "phénomène extraordinaire" qui fascine les scientifiques

NB: la fiabilité reste donc limitée pour le week-end prochain, le positionnement des centres d’action n’est pas encore stabilisé.