Météo plus calme ce week-end avant une nouvelle dégradation la semaine prochaine ?

Météo plus calme ce week-end avant une nouvelle dégradation la semaine prochaine ?

L’épisode d’hier soir est désormais terminé, même si de nouvelles tempêtes sont attendues la nuit prochaine à l’intérieur de l’Aude et près d’Espinouse. Pour le reste de la région, quelques averses circuleront, sans gravité. Pour demain, vendredi, le temps est encore assez perturbé en matinée, avec des nuages ​​et des averses qui évacuent notre région par la vallée du Rhône. Retour de belles clairières dans la journée, à peine gêné par la floraison des cumulus.

Pour le week-end prochain, nous verrons le retour de l’anticyclone. Les hautes pressions remonteront temporairement de la mer, provoquées par la dépression située au large du Portugal. Dans ce contexte, le soleil brillera généreusement, uniquement avec des passages nuageux proches des reliefs. Risque faible d’orages dans les Pyrénées. Dimanche, nous soulignons l’implantation de calanques maritimes le long des plaines côtières en fin de journée, début d’une nouvelle dégradation attendue pour la semaine prochaine. En ce qui concerne les températures du week-end, voici les maxima prévus pour samedi et dimanche :

Des valeurs de 24 à 26°C sont attendues dans les plaines du Roussillon, 25 à 27°C dans l’Aude, 27 à 28°C à l’ouest de l’Hérault. Entre l’est de l’Hérault et le Gard, des pics de 30 ou 31 °C sont attendus en plaine. Cette chaleur ne se maintiendra pas longtemps, car le temps risque de se dégrader dès le début de la semaine prochaine. En fait, la dépression présente au Portugal sera légèrement plus proche de celle de l’Espagne. Le flux marin va par conséquent devenir plus dynamique de sorte que les nuages ​​bas / bras de mer auront tendance à se multiplier à partir de lundi dans notre région.

Il faudra le confirmer, mais en cours de journée des orages peuvent éclater dans les plaines de l’Hérault et à l’ouest du Gard. Les basses plaines seraient les plus exposées, avec une instabilité atmosphérique modérée (valeurs de MUCAPE proches de 400 à 500 J/kg dans le modèle ARPEGE ci-dessous). Ce scénario est également modélisé par CEP (Central European) et GFS (Central American), mais 24 heures plus tard, pour mardi. Ce dernier privilégie un lundi plus ensoleillé, surtout à l’intérieur des terres.

Rappelons qu’entre lundi et mardi les nuages ​​bas deviendront de plus en plus nombreux et qu’une menace incertaine d’orage est prévue cette fois le long de l’est du Languedoc. Entre mardi et mercredi, une vallée dépressionnaire devrait glisser d’abord vers l’Atlantique voisin, puis vers la France. Les modèles GFS et CEP s’accordent avec ce scénario. On prévoit donc une nouvelle dégradation assez importante qui pourrait affecter une grande partie des régions méditerranéennes.

Il faudra voir comment les modèles s’emboîtent pour déterminer l’intensité de cette dégradation, ainsi que sa durée.