Téhéran et Pékin font état de progrès sur le nucléaire iranien

VIENNE (Reuters) – Des progrès ont été accomplis dans les négociations visant à préserver l’accord nucléaire iranien de 2015, ont déclaré samedi le négociateur en chef de Téhéran et délégué chinois.

L’Iran a proposé des textes sur diverses questions en cours de discussion, «au moins sur celles sur lesquelles il y a des points de vue communs», a déclaré le négociateur iranien Abbas Araqchi, cité par les médias officiels iraniens après avoir rencontré les signataires. Le reste de l’accord.

L’Iran a violé un certain nombre de restrictions à ses activités nucléaires imposées par l’accord à la suite de la décision des États-Unis, sous le président Donald Trump, de sortir et de réintroduire des sanctions contre le régime de Téhéran.

Des désaccords importants subsistent, mais «une nouvelle forme de compréhension semble émerger», selon des propos attribués à Abbas Araqchi.

La deuxième série de discussions a débuté jeudi dans un hôtel de luxe à Vienne. Les États-Unis ne sont pas présents et l’Iran a refusé les entretiens en face à face.

Les responsables de l’Union européenne qui présidaient les débats, cependant, voyagent avec une délégation américaine basée dans un autre hôtel, de l’autre côté de la rue.

Les négociateurs cherchent à définir les mesures à prendre par les deux camps, activités nucléaires et sanctions, pour revenir dans le cadre de l’accord.

Les discussions ont été compliquées par l’explosion de la semaine dernière sur le site nucléaire iranien de Natanz, pour lequel l’Iran blâme Israël, et par la décision de Téhéran de produire de l’uranium enrichi à 60%, un pas important vers la production d’armes, qu’il a dit avoir réussi à franchir vendredi.

Le délégué chinois a déclaré samedi que tous les participants aux pourparlers de Vienne – Chine, Russie, France, Grande-Bretagne, Allemagne et Iran – se sont mis d’accord sur plusieurs points, y compris les sanctions pour lesquelles les États-Unis seront appelés à augmenter.

(François Murphy, du bureau de Dubaï, version française de Patrick Vignal)

Téhéran et Pékin font état de progrès sur le nucléaire iranien en video