Un phénomène météo extraordinaire : les crêpes glacées

Un phénomène météo extraordinaire : les crêpes glacées

Dans les mers et les lacs les plus froids du monde, d’incroyables formations de glace circulaires se forment parfois en hiver : ce sont les crêpes glacées ou crêpes glacées, comme les appellent les Québécois.

[EN VIDÉO] La glace, un paradis blanc vital pour la planète La glace est vitale pour aider à lutter contre le réchauffement climatique d’origine humaine qui menace non seulement lui mais aussi les espèces vivantes. Florian Ledoux déclenche une alarme vidéo.

Ces calottes glaciaires, en forme de délicieuses crêpes, se retrouvent dans des milliers de plans d’eau des Grands Lacs américains, de l’océan Arctique, de l’Antarctique, de la mer Baltique ou encore des îles du nord. Britanique. On les trouve le plus souvent dans les océans et les lacs, mais on peut les trouver dans certaines rivières du Nord. Les crêpes sont rarement photographiées, simplement parce qu’elles se forment souvent dans des zones froides et à faible trafic, comme l’Arctique. On peut aussi les voir presque chaque hiver sur les rives du lac Michigan aux États-Unis, notamment à Chicago. Mi-janvier 2022, mi-janvier 2022, à une température de -6°C, de belles crêpes à la crème glacée ont de nouveau été photographiées.

Une question de vagues

Sa formation dépend essentiellement des courants : ils témoignent d’une mer agitée, ou d’un lac aux mains de vents violents. Les crêpes peuvent se former de multiples façons : la plupart du temps, l’agitation des lacs, des rivières ou de la mer crée de l’écume à la surface des vagues, qui gèle ensuite la nuit et fond en partie le jour. Voir l'article : SpaceX sait pourquoi le Starship SN10 a explosé. Des particules de glace qui ne sont pas complètement compactes, mais dans une phase intermédiaire entre la « soupe » et la vraie glace, entrent alors en collision avec le courant océanique et le vent du lac. Les crêpes sont ensuite refondues puis recongelées plusieurs fois de suite.

L’action des vagues forme finalement ces disques sur plusieurs jours. Une fois formées, les crêpes glacées peuvent continuer à grossir pendant plusieurs semaines et atteindre des dimensions impressionnantes. Dans de vastes étendues d’eau glacée, comme l’Arctique et l’Antarctique, des crêpes se forment à partir de « nils » qui se heurtent et s’agglutinent. Les Nils sont de fines couches de glace élastique qui contribuent également à la formation de blocs de glace. Certains scientifiques pensent que des crêpes de glace se forment aussi parfois dans les profondeurs des océans avant de remonter à la surface.

Ice Pancakes sur la rivière Helmsdale en Ecosse en 2016. © Dan McLeod / SWNS

A lire sur le même sujet

Des pancakes parfois géants

Son diamètre est variable, de 30 cm à 3 mètres ! Ils peuvent apparaître comme une fine couche, mais peuvent parfois atteindre 10 cm d’épaisseur. Les bords de ces crêpes sont toujours plus épais que leur centre, car c’est la zone où ils se heurtent dans les courants. Lire aussi : Météo semaine : dégradation orageuse dès ce mercredi. La plupart de ces crêpes sont partiellement fondues au milieu et se cassent donc facilement lorsqu’elles sont retirées de l’eau et manipulées.

Selon les experts d’Oceanwide Expeditions, les crêpes à la crème glacée sont de plus en plus courantes dans l’Arctique en raison du changement climatique. La fonte des glaces expose davantage la mer aux forts courants de vent, et ces vents forment plus souvent des crêpes.

Crêpes à la crème glacée très épaisses en Ontario, Canada en 2019. © Pinetree Line

Êtes-vous intéressé par ce que vous venez de lire?

Les phénomènes météorologiques extrêmes tels que les ouragans, les tornades et les vagues de chaleur sont, par définition, des événements inhabituels. Ils sont donc très difficiles à prendre en compte dans les modèles climatiques qui tentent de donner des moyennes.

Lire aussi

Quels sont les risques majeurs ?

Il existe deux grandes familles de risques : les risques naturels (inondation, tremblement de terre, tempête, cyclone, glissement de terrain, avalanche, feu de forêt, volcanisme) et les risques technologiques (accident industriel, accident nucléaire, transport de matières dangereuses, rupture de barrage) . Voir l'article : Météo en Aveyron. Quel temps fera-t-il ce week-end ?

Comment se protéger des risques majeurs ? Protégez-vous des risques majeurs

  • être conscient des risques, les connaître et les garder à l’esprit ;
  • apprendre à les prévenir et éviter l’exposition ;
  • savoir réagir en cas d’alerte et être en sécurité.

Quels sont les différents types de risques ? risques naturels : avalanches, incendies de forêts, inondations, glissements de terrain, cyclones, tempêtes, tremblements de terre et éruptions volcaniques. risques technologiques : d’origine anthropique, comprennent les risques industriels, nucléaires, biologiques, rupture de barrage…

Comment définit-on un risque significatif ? De manière générale, un risque naturel est qualifié d’important lorsque sa probabilité d’occurrence est faible et que les conséquences sont très graves (nombreuses victimes et/ou dommages importants aux biens et à l’environnement). La vulnérabilité exprime et mesure le niveau des conséquences prévisibles du danger sur les enjeux.

Quels sont les éléments du temps ?

Quatre éléments interagissent pour produire le temps : la pression atmosphérique, la température, l’humidité atmosphérique (hygrométrie) et le vent (généré par les variations de pression atmosphérique, d’altitude et de relief). Sur le même sujet : La NASA surveille le monoxyde de carbone des incendies de Californie.

Quels facteurs affectent le temps et le climat? Le climat est déterminé par des facteurs météorologiques : température, pression atmosphérique, vent, humidité et précipitations, ainsi que par des facteurs géographiques : latitude, altitude, continentalité, influence maritime et réalisations humaines.

Quels sont les éléments d’un climat ? Les éléments pris en compte pour établir un climat sont : la température, le soleil, les précipitations, l’humidité, les vents et la pression atmosphérique. Il existe plusieurs types de climats sur la planète qui répondent aux mêmes caractéristiques.

Quelles sont les conditions météorologiques ? Les 6 facteurs environnementaux qui affectent le plus les conditions météorologiques sont : la température, la pression atmosphérique, le vent, l’humidité, les précipitations et la nébulosité (nuages, brouillard). Pris ensemble, ces facteurs donnent du temps dans un lieu particulier à un moment donné.

Qu’est-ce qu’un événement climatique ?

Une anomalie climatique, une fluctuation climatique, un accident climatique ou un événement climatique est un épisode de plusieurs mois à plusieurs siècles au cours duquel des variables climatiques et météorologiques sont éloignées d’un état climatique moyen. A voir aussi : C'est quoi une dépression en météo ?

Quelle est la différence entre un phénomène météorologique et un phénomène climatique ? Par conséquent, la météorologie est la science des phénomènes atmosphériques actuels et de leur prédiction à court terme. Tandis que la climatologie étudie l’évolution à long terme des caractéristiques climatiques et leurs changements futurs sur une grande échelle de temps.

Quels sont les phénomènes météorologiques ? Nuages, vent, neige, orages, canicules… autant de phénomènes météorologiques qui, à tout moment, peuvent se produire n’importe où sur la planète. Certains, comme la pluie, sont essentiels à notre survie, et d’autres, comme un arc-en-ciel spectaculaire, nous donnent de beaux effets optiques.

Comment caractériser un climat ?

La caractérisation du climat repose sur des mesures statistiques annuelles et mensuelles de données atmosphériques locales : température, pression atmosphérique, précipitations, insolation, humidité, vitesse du vent. Voir l'article : Charlevoix : La météo est-elle propice aux activités hivernales ?

Que sont les climats froids ? Climats froids ou polaires Ces climats se trouvent à des latitudes élevées, généralement dans les cercles polaires arctique et antarctique. Les types de climats froids sont : Climat de toundra. Climat polaire ou glaciaire.

Quels sont les 4 climats ? En France il existe 4 types de climat, il y a le climat océanique avec une sous-catégorie appelée « climat océanique dégradé », le climat semi-continental, méditerranéen et enfin le climat montagnard. Chacun de ces climats a des caractéristiques bien spécifiques.

Où lire le rapport du GIEC ?

Derniers rapports spéciaux du GIEC disponibles sous Rapports. Lire aussi : Météo du vendredi 7 janvier : Chutes de neige dans l'est. Au cours du sixième cycle d’évaluation, entre octobre 2018 et septembre 2019, le GIEC a achevé trois rapports spéciaux.

Quels sont les rapports du GIEC ? Les rapports sont « rédigés » 3 fois sur un processus de 2 ans. Un rapport d’évaluation compte entre 2 000 et 3 000 pages basé sur des milliers d’études et prenant en compte des dizaines de milliers de commentaires.

Quel est le dernier rapport du GIEC ? Le rapport du groupe I du sixième rapport d’évaluation du GIEC Le rapport du groupe de travail I constitue donc la première partie du sixième rapport d’évaluation du GIEC. Le rapport du groupe II est prévu pour février 2022 et le rapport du groupe III en mars 2022.

Où puis-je trouver le rapport du GIEC ? Le Citepa met à votre disposition un dossier de fond en français de ce rapport clé, qui n’est pour l’instant disponible qu’en anglais.

Quelles sont les incidences d’événements météorologiques extrêmes ?

Les tempêtes comprennent les événements estivaux extrêmes tels que les cyclones, la foudre, les tornades, les tempêtes tropicales et les ouragans. Lire aussi : Le Québec évite une bombe météo. … Les effets directs des tempêtes sur la santé sont principalement les blessures (pendant et après la catastrophe), les engelures, l’hypothermie et la mort.

Quelles peuvent être les conséquences des événements météorologiques extrêmes ? Ce phénomène météorologique ne dure que quelques minutes, et peut générer les vents les plus violents de la planète, avec une vitesse de plus de 320 km/h. La baisse du niveau des nappes phréatiques ainsi que celui des lacs et rivières. Les récoltes peuvent être détruites et les animaux peuvent mourir.

Quelle est la cause principale des phénomènes météorologiques ? Les phénomènes météorologiques se produisent dans la troposphère, qui est une couche de l’atmosphère. Ces phénomènes sont une conséquence des mouvements de l’air et de l’eau.

Quels sont les événements météorologiques extrêmes ? Définition : Les phénomènes climatiques extrêmes regroupent essentiellement les phénomènes « orageux », terme général qui regroupe les phénomènes climatiques qui provoquent des rafales de vent et de précipitations (pluie, neige ou grêle) dans des zones et des moments très variables.

Quelle est l’origine des phénomènes météorologiques et climatiques ?

La répartition inégale du rayonnement solaire à la surface de la Terre (liée à la sphéricité de notre planète) provoque des mouvements de masses d’air et de masses d’eau. Lire aussi : DIRECT METEO. tempête Aurore : les images et les prévisions. Ces courants provoquent des phénomènes météorologiques et distribuent de l’énergie thermique à la Terre.

Comment distinguer un phénomène météorologique d’un phénomène climatique ? Le climat définit et explique les conditions de l’atmosphère au-dessus d’un lieu à moyen et long terme, tandis que le temps traite du court terme et, en particulier, des prévisions à quelques jours. La climatologie étudie les composantes et les variations des climats à la surface de la terre.

Qu’est-ce qui fournit plus d’informations météorologiques ? La météorologie moderne permet d’établir des prévisions de l’évolution du temps à partir de modèles mathématiques à court et à long terme qui assimilent les données de nombreuses sources telles que les stations météorologiques, les satellites et les radars. …