Une fonction achats qui priorise l’écologie dans ses indicateurs dynamise la performance économique de l’entreprise

Une fonction achats qui priorise l'écologie dans ses indicateurs dynamise la performance économique de l'entreprise

Dans une conjoncture économique difficile, les startups chimiques des entreprises aspirent à des performances économiques issues du pouvoir d’achat, via des demandes de nouvelles baisses de prix auprès des détaillants, voire des taux de paiement plus longs …

Face à leurs vendeurs, certaines entreprises deviennent plus réactives en raison de la demande constante de prix plus bas. En réduisant leurs côtes, ils ont leur propre potentiel d’argent limite et donc leur capacité professionnelle. Les sections complètes de sous-traitance sont ainsi sculptées.

Il est indéniable que les entreprises veulent restaurer leur sécurité financière. Mais pour ce faire, il est nécessaire de donner la priorité à l’écologie dans le processus d’achat, pratique sine qua non économique.

Oui, l’écologie n’est pas (encore!) Visible dans les comptes des entreprises (à l’exception de quelques pionniers, Kering par exemple, qui finance l’environnement). Mais, selon Henri de Castries, ancien PDG d’Axa, les entreprises ne survivront pas dans un monde à + 4 ° C, instable et forcément incurable.

Sur la base de quatre études, nous apportons quatre explications qui montrent que mettre l’écologie au cœur d’une activité d’achat permet le fonctionnement de l’entreprise.

Augmentation de la performance des acheteurs

Augmentation de la performance des acheteurs

Dans de nombreuses entreprises, le premier achat est un signe indiquant une réduction de prix, suivi d’un signal de qualité, de livraison, etc.

De nombreux consommateurs ne se sentent pas légitimes à s’adresser aux détaillants selon l’exigence initiale de prix, ce qui entraîne une perte de finalité de leur service. Cela entraîne de la souffrance parce que leurs valeurs personnelles ne correspondent pas à leurs actions. Nous avons ainsi vu les scores, au sein de la direction des achats de 40 sociétés du CAC, inférieurs à ceux des autres services.

Il existe bien sûr des indicateurs RSE (responsabilité sociale collective) dans les processus d’achat, mais ce sont les meilleurs indicateurs de conformité ou de conformité client. Ils sont au bord de la rareté et font peser le fardeau de la RSE sur les détaillants.

Donner la priorité aux indicateurs environnementaux dans les processus d’achat, tels que la réduction de la pollution par le CO2, la consommation d’énergie, la conservation de la biodiversité ou le recyclage des déchets, rétablit l’acceptation des consommateurs et l’établissement d’objectifs. Ce dernier sera plus dédié et donc plus efficace.

Favorisation de l’intelligence collective

Favorisation de l’intelligence collective

Donner la priorité à l’écologie dans les achats augmentera l’interaction de ce travail avec les autres services de l’entreprise, car l’écologie est l’objectif juridique partagé par tous.

Cela l’amènera à travailler plus dur sur les tâches auxquelles il n’était pas impliqué jusqu’à présent (en particulier, le marketing, la recherche et promotion (R&D) et les compétences).

Les rénovations de succursales améliorent non seulement la production, mais surtout favorisent l’intelligence ainsi que les compétences de conduite et la performance économique. La preuve de cette conclusion a été obtenue par Sagemcom, un des principaux conférenciers en termes de termes.

Son directeur des achats explique:

«Notre objectif est de réduire l’utilisation des ressources naturelles au cours du cycle de vie du produit. Pour ce faire, nous nous sommes associés à R & amp; D par nos éditeurs et nous nous engageons pour l’éco-conception. Sur notre dernier décodeur, nous avons non seulement réussi à appliquer du plastique 100% recyclé sur la coque inférieure, mais nous avons également contrôlé sa surface, avec une taille de golf plus rapide, celle de l’installation. Nous avons ensuite augmenté la quantité de produits de palettes. Il s’agit d’une réduction totale des prix et 186 000 tonnes de CO2 sont maintenues lorsque tous les navires sont remplacés. Tous nos produits météorologiques contribuent à réduire tous les coûts et à les rendre compétitifs dans les appels d’offres gagnants ».

Abandon des conflits avec les fournisseurs

Abandon des conflits avec les fournisseurs

Comme nous l’avons déjà montré, les demandes régulières de réduction de prix sont contre-indiquées et affectent la qualité de la relation. Cela signifie généralement enrichir une partie pour nuire à l’autre.

Partir d’un point de vue clinique permet à toutes les parties de partager un objectif commun et de travailler ensemble pour le bien commun et non plus pour le bénéfice d’une seule partie. En écologie, les deux bénéficient de la valeur créée.

Concernant la revue des enseignes, la directrice des achats de Blédina, nutritionniste enfantine francophone, souligne:

Le certificat «B Corp» nous a incité à revoir nos précédents indicateurs d’Achat (Prix-Taux-Temps) et à identifier les signes de dommages à notre propriété agricole (acquisition de terres, soutien aux agriculteurs, ressources naturelles, biodiversité, etc.). L’accompagnement sur le long terme des agriculteurs permet de faire évoluer la production agricole et la transformation des composants en bio, pour répondre aux demandes de nos clients. Ce ne sont là que quelques-uns des partagiciels de définition d’objectifs que vous pouvez utiliser.

Pour Blédina, comme pour les agriculteurs, cela se traduit par une plus grande activité économique en termes de reconversion et de développement des affaires.

Pour la société belge des eaux minérales Spadel, la clé est d’éviter d’obtenir du carbone à court terme et de réduire les méthodes de paiement. Il a été déterminé que la réduction des émissions d’EC2 est une condition de la composante de l’évolution de la rémunération des consommateurs.

Le responsable des achats du groupe confirme:

“Si nous envisageons d’acheter quelque chose qui est mauvais pour notre empreinte carbone, nous devons le justifier auprès de Comx et trouver d’autres solutions.”

Le service des achats a finalement évalué le fournisseur de préformes, Plastipak, capable de réduire le poids des bouteilles en PET (polyéthylène téréphtalate). Entre 2018 et 2019, plus de deux mille tonnes de plastique ont été récupérées et 4600 tonnes de CO2. Enfin, le manque de carbone sauvegardé signifie des prix plus bas pour Spadel et plus encore pour son détaillant Plastipak.

Stimulation de l’innovation

Les recherches montrent que les barrières environnementales nous obligent à regarder les choses sous un autre angle: elles favorisent la créativité, sans parler de l’innovation, réduisent les ressources, améliorent les opérations, trouvent des sites de produits … Enfin, les prix baissent, la production augmente et parfois même les revenus augmentent.

Prenons l’exemple du fabricant PSA. Sur son site de Charleville-Mézières, PSA travaille avec son fournisseur Dalkia sur la consommation d’énergie. La mise en œuvre de l’accord de performance et le partage des bénéfices est déjà un processus d’amélioration, si l’on sait que le partage des bénéfices est utilisé par moins de 30% des consommateurs. Le projet aurait pris fin à cette heure.

Mais le plan était de déplacer le bois mortel du premier endroit pour fournir une chaleur à faible émission de carbone aux appartements de la ville, où vivent les travailleurs de PSA. La vente de cette énergie devient une source supplémentaire de PSA. Le coût de ses composants diminue. De son côté, Dalkia fournit à la ville une chaleur bas carbone à un prix du kWh réduit de 15% pour le consommateur et évite l’émission de 7 000T de CO2 par an. Sur la base de cette approche créative, les conséquences affectent l’environnement, l’économie et la société.

Les consommateurs font rarement l’effort de promouvoir ces projets, même s’ils achètent des solutions industrielles, de l’énergie, etc. Donner la priorité aux indicateurs environnementaux et non aux indicateurs de prix les encouragera à penser différemment des consommateurs.

Nous sommes convaincus qu’en changeant les signes, nous sommes ceux qui peuvent changer notre vision du monde. La composante financière de ce changement: «la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD) est conçue pour se concentrer sur la performance financière des institutions financières.

Pourquoi les travaux d’approvisionnement ne devraient-ils pas aussi créer un groupe de réflexion sur les indicateurs de performance basés sur la météo?